Les actions boursières s’approchent de plus hauts historiques

Les marchés boursiers mondiaux sont extrêmement près de plus hauts historiques. Le sommet du G20 n’a pas beaucoup fait bouger les marchés. D’un autre côté, les investisseurs continuent d’ignorer les tensions politiques entourant le Brexit et les relations entre les États-Unis et la Corée du Nord.

Marchés boursiers européens

Les actifs français sont à l’équilibre, tandis que les valeurs boursières allemandes sont parties à la hausse. Le FTSE 100 de Londres a pris 0,14% malgré l’appréciation de la livre sterling.

Marchés boursiers américains

Les marchés américains évoluent eux aussi à la hausse, aidés par les chiffres meilleurs que prévu de l’emploi aux États-Unis. Les valeurs boursières américaines gagnent du terrain grâce aux espoirs.

Le dollar a bénéficié des chiffres meilleurs que prévu de l’emploi. Le billet vert évolue toutefois légèrement à la baisse aujourd’hui, puisque la hausse moins importante que prévu des salaires pourrait pousser la Fed à attendre un peu plus longtemps avant de relever les taux d’intérêt une nouvelle fois.

L’euro gagne du terrain, alors que les investisseurs placent des paris haussiers sur la première alternative au dollar.

La paire EURUSD a pris 0,12% et elle devrait rester en hausse. La résistance devrait se trouver à 1,1425 et le support à 1,1401.

La livre sterling s’est appréciée de 0,1% face au dollar. Theresa May va devoir inviter le parti d’opposition – le parti travailliste – à l’aider à élaborer une politique de sortie de l’UE. Son ton plus conciliant a soutenu la monnaie britannique.

Le yen évolue près d’un plus bas de deux mois, alors que le gouverneur de la Banque du Japon a indiqué que les performances de l’économie étaient bonnes. Il a également signalé la possibilité d’un ajustement de la politique monétaire.

Le cours du pétrole a terminé la semaine dernière dans le rouge. Il reste sous pression cette semaine. Le Brent a lâché 0,47%, tandis que le cours du brut a cédé 0,5%.

L’or a reculé de 0,34%, alors que les investisseurs privilégient des actifs plus risqués. Les marchés boursiers évoluent près de plus hauts historiques, ce qui pèse sur le métal jaune.

Par: Adrienne Murphy – Chief Market Analyst, Avatrade



vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.