Actualités du Marché des Changes

La plus grosse chute de 2017

Le S&P 500 perd 1,14%

Hier, “l’envolée Trump” a marqué une pause. Pour la première fois depuis l’investiture de Donald Trump, les marchés boursiers ont plongé.

Le S&P 500 a lâché 1,14% – sa plus grosse chute en près de six mois – affecté par un retrait du dollar US et le manque d’endurance des investisseurs qui commencent à se lasser d’attendre les détails des politiques de l’administration Trump.

Dystopie? Tout est perdu? En bref, non.

Les marchés boursiers ont simplement commencé à corriger le tir. Ils ont engrangé 12% depuis le début de l’année et, malgré la récente chute de Wall Street, leur pourcentage de hausse reste dans les deux chiffres.

Certains pensent que Trump serait responsable de cette chute et notamment les craintes de voir l’administration Trump de ne pas mettre en œuvre les réformes fiscales, la dérégulation et les dépenses d’infrastructure promises. Ou bien tout cela pourrait simplement prendre trop de temps.

Les investisseurs commencent à se rendre compte que les mesures de régulation financière comme Dodd-Frank ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Les réformes fiscales vont prendre du temps et beaucoup de détails doivent encore être précisés par l’équipe de Trump.

La réforme du système de santé sera débattue ce jeudi et beaucoup d’investisseurs craignent que le Congrès ne soit pas aussi conciliant que prévu. Trump ne peut se permettre de perdre que 20 votes.

Par ailleurs, le directeur du FBI James Comey a annoncé que rien ne prouvait que l’administration Obama avait mis Trump sur écoute. Le président américain reste une énigme et les traders commencent à se lasser du manque de concentration de Donald Trump sur certaines questions-clés.

Beaucoup d’investisseurs craignent que le Congrès et l’administration Trump ne soient pas sur la même longueur d’ondes, ce qui pourrait ralentir les réformes politiques. Si tel est le cas, certaines mesures, comme les réformes fiscales, pourraient attendre 2018.

D’un autre côté, la Réserve fédérale reste très prudente vis-à-vis des propositions de Trump. La déclaration de politique monétaire de la semaine dernière est à l’origine du retrait du dollar. Maintenant que les marchés boursiers sont également à la baisse, l’administration Trump pourrait peiner à inverser la tendance.

La bonne nouvelle? La volatilité est de retour, ce qui ouvre la voie à des profits plus importants. Cependant, soyez prudents chers traders, car le marché va rester agité.

Par : Adrienne Murphy – Chief Market Analyst – Avatrade


Source Avatrade

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.