Le Symposium de Jackson Hole secoue les Marchés

Les marchés asiatiques ont fermé majoritairement en hausse vendredi, aidés par un affaiblissement du dollar US et un plus grand appétit pour le risque avant les discours de la présidente de la Réserve fédérale et du président de la Banque centrale européenne, prévus plus tard dans la journée. Les investisseurs chinois étaient particulièrement actifs avant la publication des indices PMI de cette semaine et l’indice China A50 a bondi de 2,1%. Le Nikkei japonais a bénéficié des gains des exportateurs. De son côté, le S&P/ASX 200 australien est resté à l’équilibre alors que les pertes des banques ont été contrebalancées par les gains des mineurs.

Les marchés européens ont subi des mouvements agités vendredi, alors que les investisseurs guettaient le discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen. Cette dernière n’a finalement donné aucune indication supplémentaire concernant les futures décisions de politique monétaire et les marchés européens ont réagi en plongeant. L’appréciation de l’euro face au dollar US a également pesé, mais les gains du secteur minier et des actions liées aux matières premières ont permis de contrecarrer une partie des pertes. Le président de la BCE, Mario Draghi, ne devait pas prendre la parole avant 20h00 (GMT), donc les investisseurs restaient prudents.

Les marchés américains ont fermé en ordre dispersé, alors que les investisseurs nord-américains ont pu réagir au discours du président de la BCE, Mario Draghi. Comme Yellen, Draghi n’a pas évoqué la politique monétaire, mais il a quand-même averti contre les dangers du protectionnisme pour les marchés mondiaux. Neuf des 11 secteurs du S&P500 ont fermé dans le vert. Les pertes des secteurs technologique et de la santé ont pesé sur le Nasdaq, mais il a quand-même fermé en hausse de 0,8% en glissement hebdomadaire – soit sa 1ère semaine de gains en cinq semaines.

FOREX

EUR/USD :  La paire a bondi vendredi en réaction aux informations issues de Jackson Hole, où les responsables de banques centrales ont refusé de parler de politique monétaire. La paire a avancé de plus de 100 pips pour fermer au-dessus de 1,1900 pour la 1ère fois depuis janvier 2015. La paire a commencé à grimper après le discours de la présidente de la Fed et elle a signé son dernier rebond après les commentaires de Mario Draghi.

USD/CAD : La faiblesse du dollar US et la hausse du cours du pétrole brut ont poussé le dollar canadien à la baisse vendredi, après avoir reculé chaque jour de la semaine. Nous allons surveiller le seuil de 1,2400 de très près, puisqu’il pourrait constituer un support.

CRYPTO-MONNAIES

La plupart des crypto-devises ont continué de grimper vendredi et pendant le week-end, soutenues par les gains continus du Bitcoin. Les gains ont été assez limités pour les “standards” du secteur, mis à part le Ripple, qui continue se retirer après sa récente progression de 50%.

MATIÈRES PREMIÈRES

Métaux :Les métaux précieux se sont envolés en réaction à la chute de l’indice du dollar US à un plus bas de trois semaines. Le dollar US a reculé en réaction à l’absence d’informations significatives de la part de Yellen. L’or a brièvement atteint la barre des 1.300$ et il a fermé juste en-dessous de ce niveau. L’argent a lui aussi avancé et il s’est replacé en territoire positif en glissement hebdomadaire.

Pétrole : Le brut a légèrement avancé vendredi malgré l’approche de l’ouragan Harvey, susceptible de frapper les raffineries du Texas et d’affecter la demande. Au moins cinq raffineries ont été fermées par précaution avant l’arrivée de l’ouragan vendredi. Par ailleurs, les inondations pourraient causer une fermeture prolongée de certaines raffineries. Le cours du brut a également bénéficié du dernier rapport de Baker Hughes, selon lequel le nombre de stations de forage actives aux États-Unis a diminué pour la deuxième semaine de suite.

INDICES BOURSIERS

S&P 500 : Le S&P500 a fermé majoritairement en hausse vendredi, avec neuf de ses 11 secteurs dans le vert. Seuls les secteurs technologique et de la santé ont fermé dans le rouge, en retrait de seulement 0,1%. Les grands gagnants de la séance ont été les valeurs énergétiques et des télécoms. Le S&P a signé un rebond hebdomadaire de 0,7%, après deux semaines consécutives de pertes.

FTSE 100 : L’indice britannique a légèrement reculé vendredi en réaction à l’envolée de la livre sterling face au dollar US, alors que Yellen a évité de donner des indications concernant les futures décisions de politique monétaire de la Fed. Le retrait du FTSE a toutefois été limité par les gains des secteurs minier et pétrolier. Les valeurs minières avancent depuis quelque temps déjà, aidées par le rebond du prix des métaux. Quant aux actions énergétiques, elles ont bénéficié des spéculations des traders sur pétrole concernant l’impact de l’ouragan Harvey sur l’industrie pétrolière du Texas.

ACTIONS

BP : Le cours du pétrole reste sous pression et les actions de groupes pétroliers comme BP aussi. Ces actions souffrent également de la faiblesse des flux de capitaux, ce qui menace notamment le dividende de 7,1% du groupe. Cependant, compte-tenu de la présence d’un support technique solide à 440, les actions BP pourraient tenir le coup et même rebondir si le cours du pétrole venait à franchir le seuil de 50$ le baril.

voir le calendrier économique

par – AvaTrade

Avertissement: Les opinions et les opinions exprimées dans cet article sont celles des auteurs et uniquement dans le but de faire référence, et ne doivent pas être invoquées par les investisseurs pour prendre des décisions commerciales.

bitcoin avatrade

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.