Aperçu de la réunion d’octobre de la Banque Centrale Européenne

Résumé:

  • Les investisseurs se préparent à l’annonce de la BCE
  • Les attentes sont que la banque centrale réduise ses achats de QE de 30 milliards d’euros
  • La portée du réétalonnage sera en vigueur pendant au moins neuf mois à compter de janvier 2018
  • La majorité du réétalonnage QE proviendra des achats d’obligations d’entreprises
  • La BCE s’attendait à minimiser la décision de réduction en répétant que l’assouplissement quantitatif pourrait s’étendre à temps si nécessaire
  • Les attentes sont élevées pour que la BCE mette fin à ses achats de QE d’ici la fin de 2018
  • Première hausse des taux de la BCE prévue pour 2019

Tous les regards se tournent vers la Banque centrale européenne ce jeudi, alors que l’annonce très attendue de l’effacement marque la fin de quelques mois de spéculation. La BCE devrait annoncer une réduction d’environ 30 milliards d’euros de son programme d’assouplissement quantitatif. Actuellement, la BCE achète pour 60 milliards d’euros d’obligations souveraines et d’entreprises.

En termes de ventilation, la banque centrale devrait réduire davantage les obligations de sociétés en premier. Alors que les marchés peuvent obtenir ce qu’ils anticipaient au cours des derniers mois, beaucoup de questions demeurent.

Une réduction de 30 milliards d’euros réduira de moitié les achats d’obligations actuels à 30 milliards d’euros et entraînera une réduction de près de 50 milliards d’euros depuis le lancement du programme d’assouplissement quantitatif par la BCE en janvier 2015. de 80 milliards d’euros.

D’une part, le nouveau champ d’application du rétrécissement proposé sera remis en question. Comme attendu, la BCE mettra en œuvre son tapering à partir de janvier après s’être auparavant engagé à acheter des obligations au rythme actuel jusqu’en décembre.

Pour combien de temps les prochains (et réduits) achats de QE courront pour reste la grande question. La BCE est quant à elle susceptible de pécher par excès de prudence et de garder un ton accommodant. Les marchés anticipent actuellement que le nouveau tapering durera au moins neuf mois, la BCE devant mettre fin à son programme d’assouplissement quantitatif d’ici la fin de 2018.

Les prévisions d’inflation de la BCE et les prévisions à terme

Bien entendu, les orientations prospectives joueront un rôle essentiel dans la définition des attentes du marché. Une déclaration plus optimiste de la BCE pourrait faire peser le risque que les marchés dominent la BCE. Cela pourrait entraîner un taux de change plus élevé pour l’euro, ce qui pourrait à son tour retarder la croissance et atténuer les anticipations d’inflation.

L’inflation sous-jacente devrait rester stable aux niveaux actuels de 1,1%, bien que la banque centrale ait déjà signalé que l’inflation pourrait ralentir au début de l’année prochaine.

Pourquoi les banques centrales ciblent-elles l’inflation?

La BCE devra également aborder le sujet en ce qui concerne les taux d’intérêt directeurs. Il est fort probable que Draghi s’en servira comme d’un moyen de contrôler les attentes du marché.

Ainsi, malgré les perspectives de la BCE de terminer son QE l’année prochaine, les taux d’intérêt devraient rester bas pendant une période plus longue après la fin du QE. Il est également possible que la BCE conserve ses libellés en ce qui concerne le QE. Plus important encore, la banque centrale pourrait souligner que l’option d’étendre le QE au-delà des attentes actuelles est toujours ouverte.

Au-delà du tapering, les marchés s’attendent à ce que la BCE hausse ses taux au plus tôt en 2019 et certains s’attendent à une hausse unique des taux en 2018. Cependant, tout cela est subjectif et dépend de l’évolution économique de la zone euro.

Alors que l’euro est déjà monté en flèche, la forte reprise suggère déjà que les marchés sont bien préparés pour faire face à l’annonce potentielle de la BCE d’une réduction de 30 milliards de son programme d’assouplissement quantitatif.

Ainsi, la réaction du marché pourrait être la plupart du temps atténuée sur cette perspective.

Cependant, la conférence de presse qui sera tenue par Draghi, plus tard, s’avérera cruciale en ce qui concerne les marchés FX.

Pour rester informé sur les publications des données économiques au niveau mondiale, consultez le Calendrier Économique

par John Benjamin, Orbex

John a plus de 8 ans d’expérience spécialisée dans les marchés des devises, en suivant les développements macroéconomiques et géopolitiques qui façonnent les marchés financiers. John applique un mélange d’analyses fondamentales et techniques et s’intéresse particulièrement à l’analyse inter-marchés et à la politique mondiale.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

huit + seize =