Premier Site Forex au Québec

La Banque d’Angleterre, le vote du Brexit et la livre sterling à surveiller

Ce sera une semaine chargée en actions pour la livre sterling sur le forex. Le Parlement britannique votera une fois de plus sur un accord pour le Brexit, la Banque d’Angleterre (BoE) annoncera sa décision ce jeudi, tandis que des données économiques importantes seront publiées tout au long de la semaine.

Comme toujours, la politique dominera probablement l’économie dans la conduite de la livre sterling. Bien que la destination ultime de la monnaie puisse être plus élevée sur le forex à partir d’ici, l’absence de précision quant à ce qui se passera ensuite pour le Brexit suggère qu’une correction à la baisse ne devrait pas être exclue au préalable.

Les événements importants commenceront ce mardi, lorsque les données sur l’emploi du Royaume-Uni pour janvier seront publiées à 5:30 (heure de Montréal). Les prévisions indiquent un taux de chômage inchangé à 4,0% et une certaine modération de la croissance des salaires. Alors que les gains hebdomadaires moyens devraient augmenter de 3,4%, au même rythme qu’en décembre et la mesure des salaires devrait passée de 3,4% à 3,2%.

Pour ce qui en est du Brexit, le Parlement britannique devrait se prononcer à nouveau sur l’accord de la Première ministre dans les prochains jours. La date n’a pas encore été fixée et au moment de la rédaction, il n’était toujours pas certain que ce vote aurait lieu. La chancelière Hammond a déclaré ce week-end que l’accord ne reviendrait au Parlement que si les conservateurs du Brexiteers et le DUP changeaient d’avis et le soutenaient.

Salaires Royaume-Uni Banque d'Angleterre

S’il y a un vote, ce sera probablement mardi ou mercredi, avant le prochain sommet européen de jeudi. Les législateurs britanniques ont déjà rejeté cet accord à deux reprises, mais dans le cas improbable que Theresa May trouve le moyen de commander une majorité cette fois, alors la livre sterling pourrait monter en flèche sur le forex alors que l’incertitude pourrait commence enfin à se dissiper. Dans ce cas, le Royaume-Uni demanderait alors à l’Union européenne une courte prolongation «technique» jusqu’en juin.

Toutefois, si les députés s’en tiennent à leurs armes et votent à nouveau contre, un délai beaucoup plus long, pouvant aller jusqu’à deux ans, sera probablement demandé. Bien que cela puisse initialement peser sur la livre sterling étant donné que l’incertitude demeure élevée, un retard aussi long peut également faire craindre un autre référendum aux yeux des investisseurs, de sorte qu’il pourrait également s’avérer optimiste à long terme.

Pour en revenir aux données économiques, mercredi, les chiffres de l’inflation seront communiqués pour le mois de février. L’IPC devrait se maintenir à 1,8% sur une base annuelle, ce qui est légèrement inférieur à l’objectif de 2,0% fixé par la BoE.

Hélas, cela ne devrait pas plaire beaucoup à la banque centrale, qui annoncera sa décision le lendemain à 8:00 (heure de Montréal). Aucune action n’est prévue et, comme il s’agit d’un des rassemblements «moins importants» sans prévisions actualisées ni conférence de presse, les investisseurs se concentreront entièrement sur la déclaration et le compte rendu de la réunion qui l’accompagnent. Certes, la Banque d’Angleterre a les mains liées par les incertitudes du Brexit. La croissance a ralenti, les investissements ayant été freinés par de telles inquiétudes, mais la Banque n’a pas adopté un ton plus prudent, préférant rester simplement pour le moment marginalisée.

IPC PIB BoE

Le raisonnement est qu’un résultat «ordonné» du Brexit peut dissiper une grande partie de l’incertitude et donc relancer l’investissement et la croissance sans l’intervention de la BoE. Globalement, il est peu probable que la Banque fournisse des signaux forts lors de cette réunion, mais si le ton change, le parti pris sera probablement plus sobre. Cela implique un risque de baisse modeste pour la livre sterling en réaction à la décision.

Quelques heures avant la réunion de la BoE, jeudi à 5:30 (heure de Montréal), les chiffres des ventes au détail pour le mois de février sont attendues, mais elles seront probablement éclipsées par la décision sur la politique monétaire.

Dans l’ensemble, il devient de plus en plus clair que la destination finale de la livre sterling sera probablement supérieure aux niveaux actuels. Le Parlement a toujours exclu de quitter sans accord, de sorte que les seules autres solutions sont de partir avec un accord ou de ne pas quitter l’Union européenne du tout, ce qui serait positif pour la livre sterling. Par conséquent, la vraie question est peut-être de savoir s’il faudra simplement aller plus haut d’ici, ou si la devise se corrigera d’abord vers le bas au cours des prochaines semaines, avant le rebond ultime. Dans l’ensemble, ce dernier scénario semble plus probable. À ce stade, personne ne sait ce qui se passera ensuite, ce qui implique probablement davantage de “rebondissements” avant que les traders obtiennent enfin la clarté du Brexit nécessaire pour faire monter la livre sterling plus haut sur le forex. Le risque est également qu’un Brexit qui n’a pas été négocié se produise toujours par accident en raison d’un manque de compréhension, d’un malentendu entre le Royaume-Uni et de l’Union européenne ou d’une échéance manquée, mais ce résultat pourrait être si préjudiciable pour l’UE et le Royaume-Uni cela sera évité.

gbpusd forex 18032019

Si l’on considère l’image technique de la livre sterling, il est possible que les baisses se situent autour de la moyenne mobile simple de 50 jours, actuellement à 1,3031. Une cassure baissière ouvrirait la voie à un test de la moyenne mobile simple de 200 jours à 1,2981, avant que le creux du 11 mars à 1,2945 soit considéré.

En revanche, la résistance aux avancées sur le forex de la paire GBP/USD pourrait venir à 1,3380, une zone qui a interrompu sa poussée haussière le 13 mars. Une violation au-dessus de ce niveau pourrait voir les acheteurs défier la zone des 1,3470, définie par le sommet de juin 2018.

Pour rester informé des dernières nouvelles sur le forex, consultez notre section » actualités

par Marios HadjikyriacosXM Investment Research Desk

Marios est diplômé de l’Université de Reading en 2015 avec un BSc en économie et économétrie.

Avant de rejoindre XM en tant qu’analyste des investissements en décembre 2017, il fournissait des services d’analyse financière, de reporting et de conseil à l’une des plus grandes sociétés de services financiers de Chypre. Il se spécialise dans l’identification et la prévision des tendances sur les marchés des devises, des matières premières et des actions, principalement par l’utilisation de l’analyse fondamentale.

En plus d’être un commentateur actif sur les marchés financiers, Marios est un adepte de la littérature économique en ce qui concerne les questions morales, tout en étant intrigué par les développements dans le domaine de la finance comportementale.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix-sept − 2 =