Premier Site Forex au Québec

L’euro atteint un creux de 23 mois sur le forex face à la livre sterling

L’euro connaît une semaine volatile sur le forex face à livre sterling, atteignant un sommet de deux semaines lundi à 0,8675, puis un creux de 23 mois mercredi à 0,8470.

Le risque à court terme pourrait actuellement être considéré comme neutre à baissier, l’indicateur RSI continuant de glisser latéralement sous la barre de 50 et le MACD s’inversant au sud pour rejoindre sa ligne de signal rouge. Les lignes plates Tenkan-sen et les lignes bleues de Kijun à la baisse,  indiquent également l’absence de signes positifs.

Le cours de la paire EUR/GBP pourrait tester à nouveau le creux à 0.8470 si la dynamique négative reprend. En battant ce niveau, l’euro pourrait devenir encore chuter encore plus bas face à la livre sterling et atteindre le niveau psychologique de 0,8400. Les traders pourraient également prêter attention à la zone 0.8330, qui a été assez restrictive en 2016-2017.

eurgbp forex 14032019

Alternativement, une clôture supérieure à 0,8540 pourrait faire remonter le prix dans la zone comprise entre 0,8616 et 0,8655, à partir des bas du 25 janvier et du 13 novembre respectivement. Un peu plus haut, la porte pourrait s’ouvrir pour la barrière des 0,8690, tandis qu’une hausse supplémentaire pourrait entraîner la paire vers le niveau de résistance correspondant à la moyenne mobile de 50 jours, située actuellement à 0,8726.

En résumé, la paire EUR/GBP pourrait afficher une performance sur le forex allant de neutre à baissière à court terme, tandis qu’à moyen terme, la pente négative plus prononcée de la moyenne mobile de 50 jours indique que les perspectives baissières ne devraient pas changer de sitôt.

Pour rester informé des dernières nouvelles sur les devises, consultez notre section » actualités

par Christina ParthenidouXM Investment Research Desk

Christina a rejoint le département de recherche d’investissement de XM en mai 2017. Elle est titulaire d’une maîtrise en économie et commerce de l’Université Erasmus de Rotterdam avec une spécialisation en économie internationale. Auparavant, elle a obtenu un baccalauréat en sciences économiques de l’Université de Chypre. Outre les marchés des changes, ses intérêts de recherche incluent l’impact du commerce international sur les marchés du travail et le développement de produits.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 + 20 =