Premier Site Forex au Québec

Forex » HSBC a conclu 250 milliards USD en transactions sur Blockchain en 2018

LONDRES (Reuters) – HSBC (HSBA.L) a réglé 250 milliards de dollars américains en transactions sur le forex utilisant la technologie blockchain au cours de l’année dernière, suggérant lundi que la technologie très en vogue gagne du terrain dans un secteur jusqu’alors réticent.

La banque a réglé plus de trois millions de transactions sur le forex et effectué plus de 150 000 paiements depuis le mois de février 2018 en utilisant la technologie blockchain, a indiqué le groupe dans un communiqué.

HSBC ne donnerait pas de données sur ses opérations sur le forex réglées selon des processus traditionnels, affirmant seulement que celles réglées par blockchain représentaient une «petite» proportion.

Néanmoins, les données marquent une étape importante dans l’utilisation de la technologie blockchain par la finance traditionnelle, qui jusqu’à présent était réticente à commencer à utiliser la technologie à n’importe quelle échelle.

Le technologie blockchain est une base de données partagée capable de traiter et de régler des transactions en quelques minutes. Conçue à l’origine pour étayer la cryptomonnaie bitcoin, la technologie n’exige pas de tiers pour les contrôles et ses entrées ne peuvent pas être modifiées, ce qui la rend hautement sécurisée.

Les banques et autres sociétés financières ont investi des centaines de millions de dollars dans cette technologie, dans l’espoir que celle-ci simplifiera et réduira les coûts de processus allant des règlements aux paiements.

Mais peu de banques sont passées des essais à la mise en œuvre de la technologie blockchain dans les projets à grande échelle. Beaucoup s’inquiètent des coûts élevés, de l’incertitude quant à la réglementation et du risque de perturbation des systèmes existants.

HSBC a déclaré que sa technologie blockchain avait automatisé les processus manuels et avait réduit sa dépendance à la technologie externe.

La technologie blockchain a également réduit les risques d’erreurs et de retards, réduit les coûts et aidé la banque à optimiser son bilan, a-t-il déclaré.

Richard Bibbey, responsable par intérim de la banque HSBC pour le forex et les matières premières, a déclaré dans un communiqué que la banque examinait comment la technologie pourrait aider les multinationales à mieux gérer les flux de change.

Article par Tom Wilson, édité par William Maclean

Publiée originalement en anglais sur Reuteurs » Voir

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

cinq − 4 =