Perspectives Couronne Suédoise – Faible Inflation et Chômage Stable

Les données sur le chômage en Suède devraient être publiées aujourd’hui. Selon les économistes interrogés, le taux de chômage devrait rester stable à 6%, inchangé par rapport au mois précédent. Le taux de chômage est tombé de 6,6% enregistré en juillet de cette année.

chomage suède septembre 2017

Taux de chômage en Suède: 6%, août 2017 (Source: Tradingeconomics.com)

Le taux de chômage en Suède a grimpé à 7,4%, une fois en février et plus tard en juin de cette année avant de chuter au taux de chômage actuel de 6% en août. Cependant, le faible taux de chômage ne devrait pas entraîner de changements majeurs de la part de la Riksbank, l’inflation demeurant faible après une brève hausse au début de cette année.

Inflation suédoise inférieure aux estimations en septembre

La semaine dernière, les données sur l’inflation ont montré que les prix à la consommation ont augmenté de 2,1% d’une année à l’autre en septembre. Ce résultat était inférieur aux estimations consensuelles de 2,4% et en baisse par rapport aux données sur l’inflation d’août de 2,2%.

Le rapport d’inflation a montré que le taux d’inflation du CPIF était de 2,3% en glissement annuel en septembre et était inférieur aux prévisions de la Riksbank suédoise de 2,4%. Le CPIF de base, qui exclut les prix de l’énergie, était également inférieur à 1,9% d’une année sur l’autre et a ainsi manqué les prévisions de la banque centrale. Cependant, le FAPC de base de 1,9% vient après que les prix aient été supérieurs à 2% pour les mois de juillet et d’août.

Les données d’inflation plus faibles que prévu ont permis aux marchés d’ajuster les anticipations de hausse des taux de la Riksbank. Selon les estimations du marché, la banque centrale devrait maintenant relever ses taux autour de la seconde moitié de l’année prochaine.

La Riksbank attend la réponse politique de la BCE

La Riksbank devrait se réunir plus tard ce mois-ci, où elle devrait rester sur la touche à la suite des dernières données sur l’inflation. Les marchés attendent des orientations de la Riksbank, et il restera à voir si la banque centrale offrira des indices sur les futures hausses de taux.

Lorsque la banque centrale s’est réunie le mois dernier, la Riksbank n’a apporté aucun changement majeur à la politique monétaire. La banque centrale a signalé que les signaux économiques étaient bons mais a cité que l’inflation mondiale continuait à rester faible. La banque centrale a déclaré que la forte croissance du PIB observée au deuxième trimestre et le faible taux de chômage étaient des signes positifs.

Pourtant, la Riksbank a déclaré qu’il a fallu beaucoup de temps et de soutien de la politique monétaire pour ramener l’inflation aux niveaux actuels ainsi que les anticipations d’inflation. La banque centrale a indiqué que des preuves supplémentaires étaient nécessaires pour démontrer que la croissance était généralisée et, plus important encore, que les pressions inflationnistes étaient là pour rester.

Malgré les données d’inflation plus faibles, les économistes s’attendent à voir une reprise de l’inflation dans les mois à venir. Les facteurs d’inflation sous-jacents continuent à rester, ce qui devrait maintenir la Riksbank sur la bonne voie. Ceci est dû en grande partie à d’autres facteurs tels que la croissance qui est restée robuste.

La Riksbank devrait également rester en mode “wait and watch” en ce qui concerne la zone euro. Le gouverneur de la banque centrale, Stefan Ingves, avait déjà précisé que la Riksbank préfèrerait regarder la BCE pour la prochaine réponse de politique monétaire.

La BCE devrait annoncer une nouvelle vague de réduction de ses achats d’obligations qui réduiront ses achats de QE de moitié à partir de janvier 2018. Ingves a déclaré que la réponse de la BCE garantirait l’absence de divergence de politique monétaire entre les deux banques centrales.

La prochaine réunion de politique monétaire de la Riksbank est prévue pour jeudi 26 octobre. Ce sera le même jour que la BCE se réunira pour sa réunion de politique monétaire. La paire de devises EUR/SEK sera sans aucun doute le point de mire, jeudi prochain.

Pour rester informé sur les taux d’intérêt des banques centrales, veuillez consulter le Calendrier des Banques Centrales

par John Benjamin, Orbex

John a plus de 8 ans d’expérience spécialisée dans les marchés des devises, en suivant les développements macroéconomiques et géopolitiques qui façonnent les marchés financiers. John applique un mélange d’analyses fondamentales et techniques et s’intéresse particulièrement à l’analyse inter-marchés et à la politique mondiale.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 − dix =