Les prix du pétrole brut chutent avant la réunion de l’OPEP+

Les prix du pétrole sont tombés au plus bas niveau depuis 4 semaines, au cours de la séance de négociation la plus baissière en 3 mois.

Les marchés de l’énergie ont été sous pression au cours des dernières 48 heures

Les prix du pétrole sont tombés à un creux de 4 semaines, les stocks de brut américain ayant augmenté plus que prévu. Les stocks de brut ont augmenté de 3,3 millions de barils la semaine dernière, plus que les 2,2 millions de barils attendus, bien que cette hausse soit en partie due à l’augmentation de 200 000 barils par jour (bpj) de la production globale de brut américain qui se situe désormais à 11,5 millions de bpj. De plus, les stocks d’essence ont baissé de 1,5 million de barils la semaine dernière, portant le total à un creux de quatre ans à 214,3 millions de barils. La demande reste forte malgré la hausse des prix. Le brut WTI a chuté de -3,6% à la clôture et est en baisse de -0,6% au moment de la rédaction, tandis que le brent a chuté de -3,2%.

La réunion de l’OPEP+ à venir

L’objectif principal des négociants en pétrole sera clairement la réunion de l’OPEP+ d’aujourd’hui. Malgré les appels des États-Unis aux pays de l’OPEP pour augmenter leur production, il est effectivement tombé dans l’oreille d’un sourd. Les États-Unis (et le reste du monde) ressentent les forces inflationnistes de la hausse des prix du pétrole, suffisamment pour que cela ait un impact sur les décisions de politique monétaire au point qu’il soit désormais politique.

Citant les risques de pandémie de coronavirus et d’augmentation des stocks de pétrole, le ministre saoudien du Pétrole a déclaré “nous ne sommes pas encore sortis du bois” car la crise n’est pas nécessairement terminée. Cela signifie que l’OPEP+ devrait s’en tenir à son plan d’augmentation de la production de 0,4 million de barils par jour chacun, malgré la flambée des prix de l’énergie.

Pour s’attendre à une volatilité significative aujourd’hui, nous devrons peut-être voir l’OPEP augmenter sa production à un rythme beaucoup plus rapide, pesant ainsi sur les prix du pétrole qui se situent autour de $80 USD. Mais c’est une chance extérieure. S’ils s’en tiennent au plan, nous pourrions nous attendre à ce que le pétrole récupère une partie des pertes d’hier, tandis qu’une baisse surprise pourrait stimuler une reprise des prix du pétrole.

La course haussière du pétrole s’essoufle

Nous avions fait part de nos inquiétudes quant au fait que le rallye haussier des prix du pétrole se dirigeait vers des niveaux de résistance importants. De plus, nous nous attendions à une action agitée des prix autour de ces sommets jusqu’à ce qu’elle se corrige ou qu’elle fasse une pause suffisamment longue et trouve un nouveau catalyseur pour reprendre sa tendance.

Jusqu’à présent, le cours des prix du pétrole WTI est sur la bonne voie pour sa deuxième semaine baissière consécutive à moins qu’il ne clôture demain au-dessus de $83,57 USD. S’il se ferme autour des niveaux actuels, le graphique hebdomadaire aura un modèle d’inversion baissière de 3 semaines appelé l’étoile du soir, peignant un biais baissier sur cette période.

Les contrats à terme sur le pétrole brut WTI sont tombés hier à $80 USD, lors de sa session la plus baissière en 3 mois.

Graphique pétrole (contrat è terme NYMEX) journalier

contrat à terme pétrole 03112021Si nous passons au graphique journalier, sa tendance haussière reste apparente malgré sa volatilité ces derniers temps. Les prix se maintiennent au-dessus de 80 $ (bien qu’en dessous de sa ligne de tendance haussière), donc $80 USD est clairement un niveau important aujourd’hui. Par exemple, $80 USD pourraient être utilisés comme tremplin pour récupérer une partie des pertes d’hier, si l’OPEP+ ne s’écarte pas beaucoup de son plan. En utilisant l’action des prix intraday (ci-dessous), nous notons que 81,00 – 81,50 et 82,50 font des cibles/zones de résistance viables, avec une résistance plus forte se situant probablement autour de $83 USD.

Cependant, si l’OPEP+ surprenait les marchés et augmentait sensiblement la production, comme l’Occident l’a demandé à plusieurs reprises, nous nous attendons à ce que le WTI tombe en-dessous de $80 USD et revienne vers le sommet d’octobre 2018 autour de 76,90. Il suffit de noter qu’il y a eu une forte activité d’achat autour de 79,15 début octobre, ce qui pourrait servir de niveau de support intermédiaire.

Voici les zones de support et de résistance intrajournalières pour le pétole brut WTI avant la réunion de l’OPEP

prix pétrole 03112021

  • Si les prix se maintiennent au-dessus de $80 USD, l’objectif haussier à court terme est la zone de résistance de 81,00 à 81,50.
  • De même, cette zone pourrait inciter les ours à se charger si l’OPEP+ augmente l’offre plus que prévu
  • Cependant, une réduction surprise de l’offre provoquant une réaction haussière plus volatile et une cassure au-dessus de 81,50 ouvrent la voie à une course à 82,50 / 83,00.
  • Si les ours gardent le contrôle, le support immédiat se situe entre 79,15 et 79,40, mais nous voudrions voir une cassure sous cette zone avant d’attendre un suivi baissier décent.

Par Matt Simpson, Forex.com » Site Officiel

Clause de non-responsabilité: Les informations et opinions contenues dans ce rapport sont fournies à titre d’information générale et ne constituent en aucun cas une offre ou une sollicitation concernant l’achat ou la vente de contrats de change sur le forex ou de CFD. Bien que les informations contenues dans le présent document proviennent de sources considérées comme fiables, l’auteur ne garantit pas leur exactitude ni son exhaustivité, et n’assume aucune responsabilité pour tout préjudice direct, indirect ou consécutif pouvant résulter du fait que quelqu’un se fie à de telles informations.
vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

11 + 1 =