Premier Site Forex au Québec

La paire AUD/USD perce la moyenne mobile de 200 jours

La paire AUD/USD a dépassé légèrement la moyenne mobile simple (SMA) de 200 jours ce mercredi pour la première fois depuis plus d’un an, pour faire face à la résistance du sommet de deux mois à 0,7205.

Une dynamique positive pourrait se maintenir à court terme, la ligne rouge Tenkan-sen continuant de gagner du terrain au-dessus du Kijun-sen bleu, tandis que le MACD fluctue confortablement au-dessus de sa ligne de déclenchement rouge. Dans le même temps, la paire AUD/USD se négocie également le long de la bande supérieure de Bollinger ces derniers jours, avertissant que le potentiel haussier pourrait être limité à court terme. Par conséquent, le biais pourrait être actuellement considéré comme légèrement à la hausse.

Une autre étape plus haute pourrait potentiellement rencontrer une résistance proche de 0,7235 avant que le projecteur ne tourne au sommet de 0,7294. Plus haut, le marché devra probablement surmonter la barre des 0,7337 pour que les perspectives soient positives. Ce dernier ajouterait également un peu de vitalité à la tendance haussière arrêtée à 0.7392 en décembre.

aud/usd forex 17042019

La ligne rouge Tenkan-sen actuellement à 0,7145 a été strictement favorable la semaine dernière et devrait donc être surveillée de près si les ours reprennent le contrôle. En cassant cet obstacle, le prix pourrait prolonger la baisse vers la zone 0.7069-0.7050, où est positionné le niveau de retracement Fibonacci 50%. Plus bas, toute clôture en dessous de 0,7000 réactiverait la tendance baissière, reprenant ainsi le profil baissier à moyen terme.

En résumé, la paire AUD/USD est en mode haussier à court terme sur le forex, tandis qu’à moyen terme, les conditions neutres sont encore intactes tant que le cours se négocie entre 0,7000 et 0,7294.

Pour rester informé des dernières nouvelles sur les devises, consultez notre section » actualités

par Christina ParthenidouXM Investment Research Desk

Christina a rejoint le département de recherche d’investissement de XM en mai 2017. Elle est titulaire d’une maîtrise en économie et commerce de l’Université Erasmus de Rotterdam avec une spécialisation en économie internationale. Auparavant, elle a obtenu un baccalauréat en sciences économiques de l’Université de Chypre. Outre les marchés des changes, ses intérêts de recherche incluent l’impact du commerce international sur les marchés du travail et le développement de produits.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 − 1 =