Premier Site Forex au Québec

La paire USD/CAD en hausse sur le forex et brise sa structure triangulaire

La paire USD/CAD a fortement progressé vers le haut sur le forex en réaction à la décision de la Banque du Canada et réussi à briser la frontière supérieure du triangle symétrique, laissant les acheteurs courir confortablement jusqu’à 1,3520.

Le marché semble toutefois se rapprocher de la zone de sur-achat selon le stochastic qui recherche un croisement baissier au-dessus de 80, le ralentissement du RSI confirmant également ce point de vue. Néanmoins, toute faiblesse pourrait être de courte durée si le MACD continue de se renforcer au-dessus de sa ligne rouge.

La zone située entre 1,3540 et 1,3600 a constitué une résistance essentielle en 2016-2017 et toute violation de cette zone pourrait accueillir une nouvelle action haussière, le sommet à1,3663 constituant la prochaine cible. Si la paire USD/CAD dépasse ce plafond, l’accent sera mis sur les plus hauts de 2017 à 1,3769 et 1,3792.

usdcad forex 25042019

Dans le cas contraire, un retour en dessous de 1,35 pourrait entraîner une augmentation des ordres de vente dans la région restrictive des 1,3445-1,3400. La marque légèrement inférieure à 1,3285 pourrait être le point de départ d’un repli plus marqué susceptible de faire baisser le prix à la moyenne mobile de 200 jours, présentement à 1,3200.

À moyen terme, la clôture d’hier au-dessus du chiffre de 1,3466 a légèrement modifié les perspectives au cours de la période de trois mois. Les traders, toutefois, attendraient probablement que le prix se situe au-dessus de 1,3540 pour confirmer le renversement des perspectives.

En résumé, la paire USD/CAD est à la hausse sur le forex et se rapproche des niveaux de sur-achat à court terme, tandis qu’à moyen terme, la vue est légèrement positive.

Pour rester informé des dernières nouvelles sur les devises, consultez notre section » actualités

par Christina ParthenidouXM Investment Research Desk

Christina a rejoint le département de recherche d’investissement de XM en mai 2017. Elle est titulaire d’une maîtrise en économie et commerce de l’Université Erasmus de Rotterdam avec une spécialisation en économie internationale. Auparavant, elle a obtenu un baccalauréat en sciences économiques de l’Université de Chypre. Outre les marchés des changes, ses intérêts de recherche incluent l’impact du commerce international sur les marchés du travail et le développement de produits.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 + 16 =